humour

Toutes des lionnes…

gustave_klimt_klg060-fable.1299763711.jpg

Gustave Klimt, Fable, 1883
huile sur toile 117×84
Musée historique Vienne, Autriche

[…]Ce que je suis, c’est toutes les femmes, parce que nous sommes toutes des amoureuses.
Ariane donnant le fil à Thésée, puis, abandonnée par lui,
aussitôt battant la campagne avec Dionysos,
Nausicaa jouant à la balle et découvrant Ulysse nu sur la plage,
Sappho tout entière dédiée à l’amour et la poésie,
Phèdre contre les lois sociales éprise de son gendre,
Antigone pour son frère debout face à la Loi,
Mélusine femme fée serpent, et aussi la femme de
Barbe Bleue glissant la clé dans la porte interdite,
le Petit Chaperon Rouge gambadant à la rencontre du loup dans la forêt,
et Ondine dans les rivières qui pleure son chevalier errant,
Emma saoule de Rodolphe…
Je suis toutes ces femmes sauf Pénélope .

Toutes ces femmes tour à tour impatientes, insaisissables, insoumises, joueuses tragiques ou joyeuses, jouisseuses, fragiles mais plus fortes que fragiles, aventureuses, libres […]

Alina Reyes, in « Quand tu aimes il faut partir  » Gallimard Folio

 

 Cela me semble une suite logique au billet d »hier !
Il en manque de ces belles lionnes et non des moindres à commencer par
Eve,Vénus,Salomé,Dalila,Bethsabée, Judith, Salmacis,Esther,Médée, Hélène,Cléopâtre,
toutes de grandes amoureuses, séductrices et ensorceleuses…
et ce n’est pas qu’une fable !