poésie

Solitude…

Le vieil homme est là,assis, le visage marqué, les traits durcis
par le soleil ardent et chaud  de la journée.
Il est là, assis, tout au sommet de la dune rougissante aux derniers rayons.
Les traces laissées sur le sable lentement s’effacent.
Le vent se jouant de l’espace en émettant des sons profonds.
Lentement le ciel se pare d’étoiles,la lune apparaît et couvre de son éclat
le vieil homme qui ne bouge pas.