poésie

Le désir attrapé par la queue…

picasso_5_97de21451.1217758170.jpg 
Picasso , figures au bord de la mer 1931

Je me couchai sur un divan
et me mis à raconter ma vie
ce que je croyais être ma vie
Ma vie, qu’est-ce que j’en connaissais ?
Et ta vie, toi, qu’est-ce que tu en connais ?
Et lui, là, est-ce qu’il la connaît,
Sa vie ?
(…)
Enfin me voilà donc couché
Sur un divan près de Passy
Je raconte tout ce qu’il me plaît :
Je suis dans le psychanalysis
(…)
Il faut (…) tout dire, et le plus difficile,
Si je n’hésite pas

narrer des écarts sexuels et infertiles,
Ce m’est un embarras
De parler sans détours de mort et de supplices
Et d’écartèlements
De bagnes, de prisons où de vaches sévices
Rendent quasi-dément

Mais ces liens à leur tour tomberont dénoués
Les symptômes s’expliquent
Comme le crime en fin d’un roman policier
-mais ce n’est pas un crime !
Car si privé d’amour, enfant, tu voulus tuer
Ce fut toi la victime.

Chêne et chien , Raymond Queneau (extrait)

Pardonnez le titre un peu provocateur…emprunté à Picasso, une pièce écrite par lui et mise en scène par Camus.

5 réflexions au sujet de “Le désir attrapé par la queue…”

  1. Juste un petit coucou, depuis hier je joue à plein temps à la mamie, j’ai en vacances Emma 3 ans et Noé 3 mois, pour quelques jours ,ils ne me laissent guère de temps en dehors de la sieste et encore…
    Bonne journée…

    J'aime

  2. Le désir c’est la vie,
    je t’embrasse Elisanne.
    tes écrits sont fort beaux,
    ta nouvelle est fort belle,
    j’écris moins, car du vague à l’âme…
    la plume est fatiguée, peut être,
    je me sens un peu engourdie,
    ou alors le temps gris…
    mais en désir de vie, alors cela doit aller…

    J'aime

  3. J’aime tant qu’on parle d’amour, de désir, d’étreinte.
    Le texte de Queneau parle aussi de « la vie » : « et ta vie toi, quest-ce que tu en connais?… »

    Voilà 15 jours que je n’avais pris le temps de « me poser ». Ce qui me manque le plus quand le temps me presse, c’est de ne pouvoir lire, lire un livre veux-je dire, c’est-à-dire : prendre le temps de s’imprégner de ce qu’il dit. Je ne sais pas lire pour me détendre, je lis pour vibrer, pour comprendre, découvrir, ressentir. J’ai donc besoin d’avoir l’esprit libre, ce qui n’est pas le cas en ce moment.

    Alors, aujourd’hui, n’ayant toujours pas l’esprit allégé, je n’ai pu que parcourir quelques revues et journaux et parfois un article peut aussi vous faire vibrer.
    Voici ce que j’ai lu (extrait) d’un article de M.L. Delorme (JDD) : Un livre, une vie. Elle rencontre Marin Karmitz (il est colère et charme dit-elle). Karmitz à 22 ans écrit une adaptation d’Aurélien de Aragon.

    Les pages les plus célèbres du roman sont sur le goût de l’absolu de Bérénice, femme pure et dure. Et voici ce qu’en dit Karmitz :
    « Le goût de l’absolu comporte en soi malheur et bonheur. On doit rêver une vie et un avenir différents. Mais c’est de l’ordre de l’utopie, et la défaite de l’utopie est toujours douloureuse. Il faut donc se donner les moyens de rêver en sachant que seulement une parcelle de ses rêves se réalisera…. »

    J’ai lu Aurélien il y a très longtemps… je vais vite le relire… quand mon esprit sera disponible. Pardon pour ce commentaire un peu long;-)

    Cette peinture de Picasso est très sensuelle, elle me fait penser à une sculpture de Henry Moore.

    Amicalement.

    J'aime

  4. mais quel titre provocateur voyons???? (signée une nympho qui passe incognito!), sourire et clin d’oeil!
    Pour être sérieuse, j’ai toujours beaucoup de difficultés avec les oeuvres de Picasso, avec Queneau par contre je me délecte, il m’offre toujours de somptueuses récréations….La dernière en date, « Le vol d’Icare », j’en ris encore!

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s